Logo

Shore break

décembre 8, 2016 12:49
Publié par

Changement de décor. A moins de deux heures de Tetebatu, Kuta déploie ses plages de sable blanc. Il ne faut pas confondre Kuta Bali et Kuta Lombok. Nous avons évité le premier, réputé être un repaire pour backpackers avinés, sans intérêt. Cela dit, en arrivant à Kuta Lombok, notre impression ne fut pas dithyrambique. Peut être était-ce le contraste avec Tetebatu, village rural et paisible. Ici, la ville, une longue rue se traînant jusqu’à la mer, montre un visage tourné vers le touriste, sans authenticité. Mais, nous le découvrirons les jours suivants, les alentours sont splendides et faciles à explorer à scooter. Aussi, la ville demeure une bonne base pour poser ses bagages et s’absenter la journée dans des décors encore relativement sauvages. A l’ouest, les plages d’Aregoling, Mawun, Mawi et Selong Blanak. A l’est Tanjung Ann. Selong Blanak est à une demi-heure de Kuta. La route est bonne et plutôt jolie, offrant d’agréables points de vue et perspectives. Cette plage nous a fait penser à la Thaïlande.

Mawi a un accès plus sportif, puisqu’il faut bifurquer vers une piste défoncée. Au bout, cette petite crique permet d’admirer les surfeurs confirmés prendre une grosse vague en sirotant un jus. Un peu partout, faire attention pendant la baignade, il peut y avoir rouleaux et shore break.

Coup de cœur pour Mawun, anse parfaite avec une eau turquoise. On peut y déjeuner simplement à prix correct. Ananas et noix de coco vous sont proposés sur le sable.

Quant à Tanjung Ann, immense, les déclinaisons de bleu y sont incroyables. Le meilleur spot  sur cette dernière ? Bukit Meresek, collines tout à fait à droite. On découvre la côte Est et Ouest à perte de vue, et des plages secrètes y sont nichées. L’une d’entre elles est convexe. Un indonésien nous a dit que nous avions de la chance de l’avoir trouvée, normalement il faut être accompagné d’un guide. Des locaux abrités du soleil dans une grotte nous ont offert de la mangue verte à tremper dans du sambal. Autre panorama intéressant en grimpant les hauteurs entre Teger et Mandalika.

Pour dîner à Kuta, il y a quelques spots bon marché de cuisine indonésienne. Ce qui nous a frappés, c’est le nombre de restaurants proposant cuisine mexicaine et libanaise. Melting pot confusionnel. Nuggets Corner est délicieux, ne pas se fier au nom qui évoque plutôt un fast food.

Sur la plage de Kuta, les enfants qui vendent des bracelets sont insistants. Ne cautionnez pas cela, ils sont victimes d’une vraie mafia qui règne ici. De même, veillez à payer le parking quant vous garez votre scooter aux abords des plages. Kuta fait malheureusement l’objet de nombre de vols. Restez vigilants.

Infos pratiques

Rappel : en septembre 2016, le taux de change était de 14800 RP pour 1 euro environ.

– Véhicule avec chauffeur Tetebatu > Kuta Lombok 300 000 RP

– Homestay Banyu Urip 150 000 RP avec petit-déjeuner, personnel adorable

– Location de scooter 50 000 RP/jour

– Parkings des plages de 5000 à 10 000 RP

– Mie Goreng à Mawun 25 000 RP

PHOTOS EN VRAC

kutalombokbd-29kutalombokbd-28kutalombokbd-27kutalombokbd-26kutalombokbd-25kutalombokbd-24kutalombokbd-23kutalombokbd-22kutalombokbd-21kutalombokbd-20kutalombokbd-19kutalombokbd-18kutalombokbd-17kutalombokbd-16kutalombokbd-15kutalombokbd-14kutalombokbd-13kutalombokbd-12kutalombokbd-11kutalombokbd-10kutalombokbd-9kutalombokbd-8kutalombokbd-7kutalombokbd-6kutalombokbd-5kutalombokbd-4kutalombokbd