Logo

Malang, cité intense

novembre 6, 2016 3:37
Publié par

Maintenant que nous touchons à la fin de notre mois à Java Est et Centre, il va falloir se rapprocher de Jogyakarta. En effet, nous avons progressé dans le pays par petits trajets d’environ quatre heures maximum. Il faudra bien effectuer un long parcours pour s’en retourner. En attendant, pourquoi ne pas faire un stop à Malang, évoquée par des voyageurs ?
Je dois dire que ma première impression ne fut pas excellente. Si je m’imaginais une petite cité à l’architecture coloniale, aux ruelles invitant à musarder… Et bien je me suis trompée. Le trafic est dense, et comme souvent dans les villes javanaises, le piéton est nié.
L’arrivée ne fut pas fameuse. Après des heures de bus, partis de Baluran le matin, nous peinons à quitter la gare routière à 5km de Malang, si près du but, c’est rageant. Il faut attendre que l’angkot (minibus) soit complet…

Puis, nous errons dans les rues en quête d’un hébergement, mais nous ne voyons que des hôtels de luxe ou hors de notre budget. Enfin, un homestay, caché dans une ruelle calme. Incroyable. Renseignements pris, se déplacer autour de Malang dans la campagne et dans la montagne, même à 15 km, est mission impossible, à moins de recourir aux taxis. On change nos plans. On ne restera qu’une journée complète avant de rejoindre Jogya par train. La ville possède un marché aux oiseaux, beau et un peu triste.

Un monsieur nous fait signe de continuer par un chemin qui descend le long de la rivière. Il y a là un quartier paisible, aux façades colorées, assemblage de pièces aux volumes disparates. C’est assez charmant.

Changement radical d’ambiance. Le Tugu hôtel, connu pour ses pièces de collection, historiques et esthétiques, se visite comme un musée. Il faut s’acquitter d’un droit d’entrée de 90 000 RP pour suivre une visite commentée, cependant, gourmands nous choisirons la possibilité annexe : y déjeuner.
Le cadre est superbe. Le service aux petits oignons. La cuisine est bonne, et internationale. Évidemment, c’est à considérer pour nous comme un extra du voyage, mais en prix français cela reste correct. 25 euros pour deux boissons, deux entrées, deux plats.
Afin de digérer, nous arpentons les lieux. Décor ciné-génique. Derrière des vitrines, ou mis en situation, des objets anciens, statues, vaisselle, mobilier, dont certains sont antérieurs à JC.

Outre ce cabinet de curiosités, une partie de l’hôtel laisse davantage perplexe. Il y a notamment une reconstitution d’Angkor des plus kitsch. Sur le chemin de notre homestay, un groupe de rock, dont les membres ont un certain âge, répète dans une maison. On nous invite à écouter quelques morceaux en savourant de la papaye.

Infos pratiques

Rappel : en septembre 2016, le taux de change était de 14800 RP pour 1 euro environ.

– Bus Baluran > Surabaya 60 000 RP (changement de bus à Situbondo)

– Bus Surabaya > Malang 25 000 RP

– Angkot gare routière > gare ferroviaire (centre-ville) 5000 RP

– Jonah’s homestay 130 000 RP

PHOTOS EN VRAC

malangbd2malangbd3malangresize-4malangresize-3malangresize-2malangresizemalangbd2-11malangbd2-10malangbd2-9malangbd2-8malangbd2-7malangbd2-6malangbd2-5malangbd2-4malangbd2-3malangbd2-2