Logo

Karimunjawa : un archipel dans l’archipel

octobre 4, 2016 3:22
Publié par

Java est une île qui regorge de paysages variés. Montagnes, volcans, rizières, villes tentaculaires. Et pour satisfaire une envie de mer et d’îles paisibles ? Et bien, c’est possible, et c’est même recommandé. Au nord de Java, un archipel de vingt-sept îles nous attend, un archipel nommé Karimunjawa.
Y aller nécessite un peu de temps et de souplesse. Les bateaux partent de Jepara, quasiment quotidiennement, à raison de un à deux par jour, express ou slow. Depuis Dieng quitté la veille, nous avons rallié Semarang, puis Jepara en shuttle à l’aube sans connaître les horaires de bateau. Une heure après nous embarquions.
L’île principale porte le nom de l’archipel. Il n’est pas difficile de s’y loger, nombre de homestays jalonnent les rues du bourg, à deux pas du débarcadère. Par hasard, nous sommes entrés chez la famille Mulya Indah, et avons fait là un excellent choix. Grande chambre, jolie maison, trois générations ensemble sous le même toit, et un prix tout doux. Personne d’autre que nous deux. Loger dans le bourg est une riche idée, celui-ci est animé, et constitue un bon point de départ pour rayonner alentour.

Louer un scooter est la meilleure façon de découvrir l’île. Au nord de Karimun, Kemujan, dont la jonction est discrète, si ce n’est une rivière ténue. Nous sommes restés huit jours et avons profité des paysages incroyables, découvrant chaque jour de nouvelles choses, de nouveaux endroits. C’est encore un moment propice pour la découvrir en toute quiétude, car nous étions seuls la majeure partie du temps sur des plages incroyables. Côte ouest, les très belles plages voisines Topeng et Gelam, d’où l’on peut admirer le coucher du soleil.

Côte est, sur Karimun, la plage privée du Nirvana Laut, et sur Kemujan, Batu Putih, dont le ponton flambant neuf permet de fendre l’eau turquoise en empruntant l’échelle de bois. Et partout, une vue incroyable sur les îles de l’archipel, au sable insolemment blanc. Quelques lagons offrent une eau chaude comme dans une baignoire, l’eau y arrivant aux mollets. Outre Anhorra par exemple, citons Bunga Jabe, près de l’aéroport. Il y a là quelques huttes sommaires et en harmonie avec le paysage, cela venait d’ouvrir a priori, renseignement pris, la nuit y coûte 100 000 RP. On nous y a donné de la mangue, j’associe ce goût à ce lieu. La plupart des plages sont payantes, ce sont en tout cas les plus propres.

Des excursions en bateau permettent d’accoster sur de petites îles et d’y faire du snorkeling. A l’ouest, Gleyang et Cemara, A l’est, Cilik et Tengah, pour ne citer que celles-ci. La couleur de l’eau est indescriptible, nuances de bleus à l’infini. Nous verrons nombre de poissons, une tortue, et des dauphins dans le crépuscule. Nous goûterons le poisson perroquet grillé, celui-là même que nous admirons évoluer parmi les coraux.

L’île comporte également une mangrove conséquente. Un beau sentier d’interprétation s’y enfonce, et l’on peut y observer les oiseaux depuis un mirador. Le droit d’accès est insensé, mais par chance nous n’avons croisé personne à la guérite.
Il y a une vie à Karimunjawa. Il suffit de s’enfoncer sur quelques pistes de terre rouge pour assister à des scènes du quotidien. Là un homme construit un bateau en bois, ici une famille fête un évènement. Une parade d’enfants en costume déambulera dans les ruelles du bourg afin de célébrer le changement d’année du calendrier islamique. Nous saluons Ali, le petit garçon de notre homestay, qui en fait partie.

Il n’est pas rare de voir des terrains de volley ou de foot en extérieur, ce qui ravit Fabien. Comme partout dans le pays, chèvres, poules et chats apparaissent le long des routes. Pour manger, il y a le nightmarket. On y trouve poissons et fruits de mer, jus frais, et quelques curiosités culinaires. La cantine Asri, près de la station service, propose un buffet alléchant, varié, et très bon marché, c’est une adresse à retenir. Le voyageur longue durée en manque de nourriture occidentale trouvera un restaurant de burgers et de pizzas au feu de bois.

Infos pratiques

– Trajet Semarang > Jepara en shuttle 45 000 RP (2h30)
– Bateau express 150 000 RP (2h), slow boat 60 000 RP (4h30)
– Homestay Mulya Indah 80 000 RP
– Location de scooter 75 000 RP/jour
– Excursion îles et snorkeling 175 000 avec barbecue de poisson inclus
– Repas chez Asri pour deux 26 000 RP
– Jus frais au nightmarket 10 000 RP
– Plage Topeng et Gelam ensemble 1000 RP/pax
– Plage Nirvana Laut 12 500 RP/pax

PHOTOS EN VRAC

karikari-2kari-3kari-4kari-endkari-end1kari-end2kari-end-2kari-end-3kari-end-4kari-end-5kari-end-6img_20160929_154539img_20160929_115811img_20160929_113343img_7411img_20160927_095337img_20160929_112426img_20160929_112218img_20160929_113235img_20160929_085807img_20160929_105642img_7194img_3465img_3450img_3428img_3407img_3335img_3309img_3291img_3272img_3246img_3230img_3145img_3140dscn2066dscn2061dscn2057dscn2021dscn1993diengend-2