Logo

Back to basics

décembre 17, 2016 5:57
Publié par

Bientôt la fin. Quoi de mieux pour profiter de cette dernière quinzaine qu’un retour dans ce pays merveilleux dans lequel nous avions passé deux mois il y a déjà six ans, en 2010. J’ai nommé la Thaïlande. C’est une contrée riche en paysages et en culture, loin de l’image massivement touristique qui préside quand on l’évoque. La Thaïlande, c’est bien d’autres choses. Première étape, Bangkok évidemment. Nous retrouvons Thewet, quartier tranquille. La guesthouse qui marqua notre première nuit de voyage en 2010 est toujours là. Rien n’a changé, et nous voilà emplis de ce sentiment singulier d’appartenance à l’inconnu. Parfums, sons et images viennent se superposer, ignorant toute strate temporelle.

Le lendemain, nous prenons le bateau taxi afin de rallier un bien étrange musée, celui de l’hôpital Siriraj. Le bâtiment principal fait face à la Chao Phraya. Il retrace l’histoire du quartier, ainsi que celle de la médecine, sans en omettre le pan alternatif traditionnel. La muséographie est réussie, et interactive. Captivant. Ainsi, on peut se mettre dans la peau d’un chirurgien, ou encore apprendre à prodiguer un massage. La visite ne serait pas complète sans faire un tour dans deux autres bâtiments, fonctionnels ceux-là. Ayez l’estomac bien accroché, il s’agit d’anatomie. On y voit des corps malformés, tronqués, abîmés du fait d’anomalies ou d’accidents. Un espace met l’accent sur les techniques employées pour identifier les victimes du tsunami de 2004. Nous avons passé plusieurs heures dans l’enceinte de l’hôpital, et avons profité de la cafétéria, dans laquelle se croisent patients, étudiants, personnel et visiteurs.

 

Autre musée, autre thème. Le Moca, dans un édifice cubique propre à l’art contemporain présente une riche collection d’oeuvres d’artistes locaux. On note l’abondance picturale à tendance psychédélique.

 

Direction le sud du Royaume de Siam, à la frontière malaisienne. 15h de train sont nécessaires. Un beau voyage, très confortable : sièges larges qui se transforment en couchettes aux draps immaculés à la nuit tombée. Nous avons traversé de jolis paysages, peu à peu nimbés d’une lumière crépusculaire. Pour se sustenter, il suffit de faire signe aux marchands ambulants qui arpentent les allées.

 

La deuxième et dernière étape thaïlandaise a une saveur particulière pour nous. C’est notre « unspoiled place », endroit de rêve où nous avions passé nos derniers jours, il y a six ans toujours. C’est une île qu’on se chuchote de peur de l’ébruiter, une île sur laquelle beaucoup d’initiés reviennent.

Je pourrais vous parler de son sable blanc et fin, de son eau limpide, caribéenne. Je pourrais vous dire combien sont bons les cakes chocolat banane de Su, les salades de Sao, les roti de Mimi. Je pourrais vous décrire la taille impressionnante des varans. Vous dire qu’elle n’a pas changé. Toujours aussi calme, aussi peu construite. Vous faire imaginer les formes étonnantes des îles voisines à l’horizon, de tous côtés. Vous raconter les nombreux Bernard l’hermite, parés de la coquille la plus belle. Laissons l’animation à Koh Lipe. Ici, c’est Koh Bulon Lae. Bienvenue. Outre les visages familiers d’avant, nouvelle rencontre, avec un duo de français voyageurs au long cours, au « sourire doux comme un flash de miel », comme dirait Pasolini. Comme en 2010, Fabien ne parvient pas à faire des photos sur cette île. On devient lazy ici…(images prises avec le téléphone donc).

Infos pratiques

Rappel : en décembre 2016, 1 euro équivaut à 37 baths.

– Navette aéroport Don Muang > Centre-ville 150 baths

– Tavee Guesthouse 450 baths

– Bateau taxi 14 baths

– Plat dans un food court 40 baths environ

– Entrée musée de l’Hôpital Siriraj 300 baths

– Entrée MOCA 250 baths

– Train de nuit avec couchette Bangkok > Hat Yai 550 baths. Prendre les wagons avec ventilateur, cela permet d’ouvrir les fenêtres.

– Pour rejoindre Koh Bulon Lae, il y a des agences en face de la gare à Hat Yai qui proposent le trajet vers l’embarcadère de Pakbara + le billet de bateau. A partir de 650 baths. Eviter Koh Lipe Tour.

– Bungalows Pangka Bay face mer 600 baths après négociation. Dans le centre de l’île certains sont à 250 baths.

– Excursion snorkeling 1600 baths pour le long tail boat, prix à diviser entre les passagers

– Cake de Su 30 baths

– Plat à Pangka Bay, très bon restaurant, entre 90 et 120 baths environ. La nourriture n’est pas donnée sur l’île, cela se comprend aisément.

– L’électricité est mise en route à 18h à Koh Bulon

– Deux mangues 40 baths

PHOTOS EN VRAC

bangkokbulonbd-27bangkokbulonbd-26bangkokbulonbd-25bangkokbulonbd-24bangkokbulonbd-23bangkokbulonbd-22bangkokbulonbd-21bangkokbulonbd-20bangkokbulonbd-19bangkokbulonbd-18bangkokbulonbd-17bangkokbulonbd-16bangkokbulonbd-15bangkokbulonbd-14bangkokbulonbd-13bangkokbulonbd-12bangkokbulonbd-11bangkokbulonbd-10bangkokbulonbd-9bangkokbulonbd-8bangkokbulonbd-7bangkokbulonbd-6bangkokbulonbd-5bangkokbulonbdbangkokbulonbd-4bangkokbulonbd-3bangkokbulonbd-2bangkokbulonbd1-5bangkokbulonbd1-4bangkokbulonbd1-3bangkokbulonbd1-2bangkokbulonbd1